Nantes - Cholet - Angers - Saumur

Interview #beaucommeunbigleux #5

Notre cinquième bigleuse est habituellement plus à l’aise à poser les questions qu’à y répondre. En effet Virginie est journaliste. Elle porte le modèle acétate Faith de chez Waiting for the Sun et a fait appel à nos services à domicile, sur Nantes.

Bonjour Virginie,

Qui es-tu et que fais-tu dans la vie ?

Je suis Virginie, une vraie petite nantaise de 34 ans qui n’aime pas le beurre (et oui, ça arrive). Je suis journaliste. Mais, au fond de moi, je me sens plus comme une observatrice de la société et de ce qui s’y passe.

Depuis quand tu portes des lunettes ?

Je porte des lunettes depuis l’âge de 7 ans. Entre 12 et 25 ans, j’ai eu ma phase lentilles, je ne pouvais plus voir mes lunettes en peinture. Et puis, je suis revenue aux lunettes. Je suis complexée par mes petits sourcils. Grâce à mes lunettes, mon visage est dessiné, il est habillé en hiver comme en été. C’est comme une deuxième peau.

T’es un peu bigleuse ou super bigleuse ?

Je suis super bigleuse. Ma « biglosité » n’a jamais été un problème. Bien au contraire ! J’ai fait des études d’art. Quand je dessinais, il m’arrivait souvent de les enlever. En les enlevant, j’avais tout d’un coup, une autre vision des choses et de la vie.

Fais-tu un truc bizarre avec tes lunettes ?

Non, pas vraiment. Au quotidien, je suis très maladroite. Je casse beaucoup. Mais, ce qui est dingue, c’est que je n’ai jamais abimé ou cassé mes lunettes. J’aime à croire qu’elles ont une aura particulière.

Pourquoi tout le monde devrait faire appel à Lunettes au Logis ?

Avant de connaître Lunettes au Logis, j’avais mon ordonnance dans mon sac depuis 3 mois. Je ne savais pas vers quel opticien me diriger. J’étais perdue dans une masse d’offres. Ce qui m’a décidé, c’est le concept. J’ai des horaires à rallonge et une petite puce. A l’idée de l’amener avec moi faire les boutiques, j’en avais des sueurs froides. Ils sont très à l’écoute, incroyablement disponibles et de très bons conseils. Par ailleurs, j’ai été bluffée par la diversité des modèles. C’est fou ce que l’on arrive à mettre dans une petite valise ! Ils ont réussi à me trouver une monture qui me donne bonne mine. C’était mon critère numéro 1. Je voulais une paire qui réveille mon teint naturellement sans avoir besoin de me maquiller.

Une dédicace à faire ? Un petit mot ? Vas-y lâche-toi, c’est cadeau !

Je les remercie de me donner chaque jour bonne mine. Grâce à eux, je m’aime en lunettes.

J’aimerai qu’il lance une « Journée sexy en lunettes ». Je pense important de s’assumer et d’oser changer de look. Les lunettes font un visage. Et, c’est plus facile de s’affirmer quand on est bien dans ses lunettes. Affirmons haut et fort notre biglosité. N’ayons plus de complexes !

Sinon, j’aimerai qu’ils arrivent à convaincre Polnareff de changer de lunettes !

Merci et compte sur nous Virginie pour relever ces deux défis. Bon pour Polnareff, ça va être chaud patate, mais on va essayer ! Pour ce qui est de la journée « sexy en lunettes », l’idée est géniale, nous nous occupons de ça 😉

Je prends rendez-vous